REVUE DE PRESSE

 

 

 

OUEST FRANCE 24/06/2020

Après l’incendie de leur local en janvier et l’annulation du salon en mars 2020, le président et les bénévoles du salon des Tablées du Rheu doivent maintenant trouver un nouvel élan pour 2021.

Roland Sarrelabout (à droite), président des Tablées du Rheu, avec des représentants de l’association des cuisiniers de France, amoureux de la gastronomie impliqués dans le salon, édition 2019. | ARCHIVES OUEST-FRANCE

 

Roland Sarrelabout, président des Tablées, salon des vins et de la gastronomie qui accueille normalement plus de 30 000 visiteurs sur trois jours et mobilise 220 bénévoles, retrace ces six premiers mois difficiles.

L’année de tous les dangers

Il faut se souvenir du 3 mars 2020. La nouvelle tombe : « Le salon est annulé en raison de la menace du virus. » Le confinement n’est pas encore annoncé, mais les risques sont trop grands pour le maintien d’un tel événement. Le président, Roland Sarrelabout, et ses collègues accusent le coup. Début janvier, l’association avait déjà été frappée par l’incendie partiel de son siège et contrainte à une délocalisation de ses bureaux.

Avec un peu de recul, le président confie « que l’annulation n’est pas à regretter. Nous aurions eu des remords d’avoir participé à répandre le virus avec des gens venant de toute la France. Mais ce fut une grosse émotion chez les bénévoles. Certains avaient les larmes aux yeux » , se souvient-il.

Pendant le confinement, le président et ses collègues n’ont pas chômé. « Il a fallu beaucoup de démarches envers l’assurance qui a finalement accepté une prise en charge partielle » , explique Roland Sarrelabout, un peu soulagé face à un déficit prévisionnel qui s’annonce d’au moins 200 000 €. « L’indemnisation de l’assurance va aider à rembourser les exposants. Certains sont frappés durement par les conséquences du confinement et par l’annulation d’autres salons ou événements. »

La ville du Rheu prévoit un plan d’aide aux associations. Les Tablées, grâce à leur rayonnement, « devraient bénéficier d’un soutien financier de la part de la ville du Rheu, et peut-être du département et de la région » . Le président souffle un peu. « Heureusement que chaque année, les Tablées avaient mis un peu de côté au cas où. Et le cas où… C’est cette année  ! », ajoute-t-il avec un brin d’humour.

Des verres en vente sur le marché samedi 27 juin

Les exposants sont unanimes dans leur soutien : « Ah ! Oui, il faut que ça continue en 2021, c’est un salon sympathique qui marche bien. » « Et le salon, c’est toute une logistique, le travail ne manque pas. » Il faut lancer les invitations auprès des exposants dès octobre. Face à l’inconnu sanitaire de mars 2021, « il faut prévoir un scénario incluant certaines obligations, avec un surcoût mais, c’est ainsi» Par exemple, un sens unique de circulation. Avec les bureaux qui vont bientôt revenir au siège, « ça fera moins de déplacements », conclut le président.

Un dernier souci : que faire des 20 000 verres estampillés 2020 ? Une édition collector ? Quelques-uns ont été vendus sur internet, mais les Tablées vont faire une opération spéciale sur le marché les samedis matin 27 juin et 4 juillet : 2 € le verre et 10 € le carton de six.

Le président tient à ce qu’une partie de la vente aille à une association dans le domaine de la santé.

 

 

OUEST FRANCE du 03/03/2020

 

 

OUEST FRANCE du 03/03/2019
03/03/2019
 
29/02/2020
 
 27/02/2020
 

 

TV MAGAZINE du 28/02/2020 :

 

 

 

Les articles de OUEST FRANCE :

 

27/02/2020

 

 

18/03/2019
 
12/03/2019
 
12/03/2019
 
11/03/2019