Ouest France 25/11/2018

Publié le 25/11/2018

Domaine Rougeyron, cuvée Bousset d'or 2016, côtes-d'auvergne châteaugay. DR (stand 33 et 144)

Notre gamay de haut vol vient des volcans. Eux sont éteints, mais lui reste chaud.

Novembre est le mois où l’on fait sa fête au gamay, dans tous les sens du terme, tant il est douteux que le vin nouveau produit sous le diktat du marketing permette de tirer à date fixe le meilleur parti des nobles sols granitiques du Beaujolais. En revanche, quand on laisse la nature l’amener à son meilleur, le gamay peut faire des merveilles

. Bien sûr en chiroubles, juliénas et autre moulin-à-vent. Mais aussi en Auvergne, où la famille Rougeyron produit avec humilité des vins qui le sont tout autant, par leur qualité et leurs tarifs.

À 10 km de Clermont-Ferrand, pas bien loin des sources de Volvic, elle conduit, à 400 m d’altitude dans l’appellation Chateaugay, 20 ha de vignes dans des sols où le basalte d’anciennes laves le dispute à la cendre issue des mêmes volcans, le tout sur une assise calcaire. Les vins qui en proviennent sont des plus fins. À l’occasion, ne pas rater leur très bon chardonnay.

Le plat du jour étant une rougaille (au féminin à l’île Maurice, au masculin à La Réunion), c’est leur gamay rouge qu’on débouche aujourd’hui. Un pari que d’accompagner un plat comprenant piment, gingembre et saucisses fumées. Pari à mise raisonnable : notre vin se vend moins de 6 €. Mais pari gagnant. Ce gamay est l’un des vins les plus étonnamment poivrés qu’on puisse goûter. Ceci avec un fruit préservé ainsi que toute la fraîcheur attendue du cépage, soutenus par une belle structure et une mâche qui tiennent la dragée haute à notre volcanique plat des îles.

Ouest France du 14/11/2018

 

Le Cantal et le Puy-de-Dôme aux Tablées

Publié le 14/11/2018

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Lorsqu'un historien des associations rheusoises ou des salons gastronomiques écrira sur Les Tablées du Rheu, il aura matière à un chapitre très important.

Il pourra, s'il souhaite pasticher Flaubert, saluer la maturité raisonnée, l'expérience des relations affectives et l'envie toujours intense de se renouveler de cet adulte de 35 ans que son créateur et premier président, Jean Brisset, reconnaîtrait à peine.

Le programme de la 35e édition s'est décidé à Saint-Grégoire, lors de la dernière assemblée générale. Les 200 adhérents, qui sont autant de bénévoles, ont appris qu'après le Lot, ce sont le Cantal et le Puy-de-Dôme qui seront à l'honneur pour mettre « en valeur du savoir-faire gastronomique des producteurs et des artisans de l'Hexagone. » Objectif : « Attirer un public soucieux de trouver la qualité et d'échanger avec les viticulteurs et producteurs régionaux. »

Renouvellement du bureau de l'association, dispositions matérielles nouvelles pour le stationnement des véhicules, animations et événements autour des tablées, étaient également au programme de l'assemblée générale.

 

Ouest-France du 26/01/2018

180 bénévoles prêts pour les Tablées

Publié le 26/01/2018

 

 

Après l'Alsace en 2017, le Lot sera à l'honneur cette année. | Archives Ouest-France

 

Avec près de 35 000 visiteurs en 2017, les Tablées du Rheu comptent faire au moins aussi bien en mars avec la venue du Lot pour la 34eédition. Le compte à rebours est lancé...

La rue de L'Hermitage va bientôt retrouver son animation annuelle, avec le début de l'installation des chapiteaux. Un chantier pour couvrir près de 7 000 m2 ! Dans le même temps, les 180 bénévoles de l'association vont retrouver leurs équipes pour les installations intérieures. Une effervescence qui doit permettre l'ouverture du 34e salon, les 9, 10 et 11 mars.

Le Lot à l'honneur

250 stands permettront aux exposants de proposer des produits de qualité des belles régions françaises. Après l'Alsace, c'est le Lot qui sera mis à l'honneur.

« Nous sommes impatients de faire découvrir cette perle de l'Occitanie, porte d'entrée nord de cette belle région, terre d'excellents produits du terroir et de gastronomie. Le Lot réveille toutes les papilles, on y déguste le fromage Rocamadour, accompagné d'un verre de Cahors, l'agneau fermier du Quercy, le foie gras, les truffes, la précieuse épice : le safran », salive à l'avance le président Roland Sarrelabout.

Au cours de ce voyage, les visiteurs attendus se feront transporter vers le Lot au fil de l'eau de ses trois rivières : le Lot, la Dordogne et le Célé, et de ses grands sites de Rocamadour, Cahors et Saint-Cirq-Lapopie.

« Comme à chaque édition, l'ambiance est au rendez-vous. Des animations musicales sont assurées par des orchestres folkloriques et chanteurs régionaux. »

La nouveauté 2018 se fera aussi sur le plan pratique. « Le retour aux parkings est assuré par la navette du petit train, et une voiture des Tablées avec chauffeur sera mise à disposition pour transporter les achats lourds et volumineux. »

Ouest-France du 01/12/2017

Le Lot et l'Occitanie invités aux prochaines Tablées 

Publié le 01/12/2017 à 01:52

 

 

Roland Sarrelabout, président des Tablées du Rheu, a lancé les 200 bénévoles dans la préparation de la 34e édition du salon.

 

 

À un peu plus de trois mois de la 34e édition des tablées du Rheu, l'association a réuni le samedi 18 novembre près de 200 bénévoles, afin de se mettre en situation active de préparation. Un bon prétexte également pour dresser le bilan de l'année écoulée.

Le président Sarrelabout a rappelé que « le salon 2017 avait été synonyme de record, avec plus de 35 000 entrées en trois jours ». Un résultat qui renforce bien évidemment la position de premier salon gastronomique du grand ouest. Ce succès doit être partagé avec l'Alsace qui en était l'invitée d'honneur, et qui aura répondu à toutes les attentes des organisateurs.

 

Toute l'équipe des Tablées est désormais tournée vers les 9, 10 et 11 mars 2018, avec cette fois la mise en lumière de la région Occitanie, et plus précisément du Lot. Ce sont donc des milliers d'heures de préparation qu'il va falloir accomplir dans les semaines à venir, mais on le sait, dans cette association c'est la bonne humeur et l'entraide qui prédominent.

Ouest-France du 24/11/2017

Les Tablées déjà en mode préparation du salon 2018

Publié le 24/11/2017 à 01:32

 

 

Près de 200 bénévoles ont écouté le bilan et les perspectives du président, Roland Sarrelabout.

 

Ils étaient près de 200 bénévoles à assister, en fin de semaine dernière, à l'assemblée générale des Tablées du Rheu. 

L'occasion de préparer le lancement pour la prochaine édition, qui mettra en lumière, cette fois-ci, la région Occitanie et plus précisément le département du Lot. 

Mais avant de refermer le grand-livre du salon 2017, le président, Roland Sarrelabout, a rappelé que l'événement avait été synonyme de record, avec plus de 35 000 entrées en trois jours. Ce qui renforce bien évidemment sa position de premier salon gastronomique du Grand Ouest. 

Un succès qui doit être partagé avec l'invité d'honneur, l'Alsace, qui aura répondu à toutes les attentes des organisateurs. L'édition 2018 est prévue les 9, 10 et 11 mars prochains avec, en perspective, des milliers d'heures de préparation pour les bénévoles de l'association.