Ouest-France du 13/03/2017

Gastronomie. Tablées du Rheu : la barre des 35 000 entrées franchie ?

Publié le 13/03/2017 

 

 

Pendant tout le week-end, les amateurs de gastronomie se sont retrouvés au Rheu. L’Alsace, invitée d’honneur de cette 33e édition, a joué à plein son rôle de locomotive.

On ne connaîtra que dans quelques jours le bilan définitif des entrées de l’édition 2017 des Tablées du Rheu. Mais on peut d’ores et déjà annoncer que le cru sera exceptionnel. « Samedi soir, nous avions 1 500 entrées supplémentaires par rapport à l’année dernière !, se réjouit déjà le président Rolland Sarrelabout. Et ce matin (dimanche), le flux des entrées est réellement important. » En coulisses, la barre des 35 000 entrées ne semblait plus inaccessible.

Même satisfaction du côté des 250 exposants qui, dans leur grande majorité, se réjouissait du déroulement du salon. « Ils ont bien travaillé et pour nous aux Tablées, c’est une grande partie de nos objectifs qui se trouvent atteints. Et puis, il y a la prestation de la région invitée… L’Alsace a parfaitement joué le jeu. Ils ont été sympathiques et accueillants et, en retour, ils ont eu beaucoup de contacts. C’est le début d’une belle histoire entre les Tablées et l’Alsace. »

L’autre point de satisfaction est bien évidemment celui des bénévoles. « Ils ont tous rempli leurs missions. Une mention particulière pour la décoration et pour la sécurité », note le président. La sécurité aura été effectivement un enjeu majeur pour le réussite de cette 33e édition. « Le plan Vigipirate renforcé nous aura donné beaucoup de travail supplémentaire et de soucis. Mais là aussi nous avons relevé le défi. »

Alors, les portes à peine fermées, l’association va se tourner vers l’édition 2018 et ce sera l’Occitanie et plus particulièrement le Lot tenteront de faire aussi bien que l’Alsace. Pour la réponse, rendez-vous en mars 2018.

Ouest-France du 10/03/2017

Tablées du Rheu : 250 exposants réunis pendant 3 jours 

 Publié le 10/03/2017

 

 

 

Le salon des Tablées du Rheu, près de Rennes, a ouvert pour la 33e fois ce vendredi. Il accueille 250 exposants. Quelques repères pour bien en profiter.

Le salon des Tablées du Rheu a ouvert ses portes ce vendredi 10 mars. Il s’agit de la 33e édition.

Reconnu comme le premier salon gastronomique de l’Ouest et parmi les cinq premiers à l’échelle de l’Hexagone, ce rendez-vous espère dépasser la barre des 33 000 visiteurs et battre ainsi le record de 2016.

« Remède contre la morosité »

Pour relever ce challenge, l’association aux 200 bénévoles mise sur ses 250 exposants qui viennent faire la promotion de leur savoir-faire et de leur terroir. « Les Tablées sont un réel remède contre la morosité, explique le président Roland Sarrelabout. C’est le point de ralliement des amateurs éclairés en vins et produits de qualité issue de nos terroirs régionaux, assurés de trouver une grande proximité avec des exposants, maîtres de leur savoir-faire. »

L’Alsace à l’honneur

L’invité d’honneur de cette 33e édition est l’Alsace, région réputée pour sa cuisine et ses vins. Durant les trois jours de festivités, l’Académie nationale de cuisine mettra justement les produits alsaciens en lumière au travers de recettes réalisées en direct. Deux concours seront organisés : celui de dimension régionale pour les vins et celui des produits régionaux.

 

Ouest-France du 22/02/2017

L'Alsace à l'honneur pour la 33e édition des Tablées du Rheu 

Publié le 22/02/2017

 

Jean-Marie Mary, un habitué des Tablées du Rheu, ambassadeur de l'Alsace. 

 

Trois questions à...

Jean-Marie Mary, un habitué de l'événement, ambassadeur de l'Alsace pour la 33e édition des Tablées du Rheu, prévue vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 mars.

Comment sont perçues les Tablées du Rheu dans l'est de la France ?

Les Tablées du Rheu font figurent de référence. J'ai dû attendre plusieurs années sur une liste d'attente pour pouvoir y participer. Cela fait maintenant quatre ans que j'y participe, sur un stand. J'y reviens à chaque fois avec un réel bonheur. Le secret de la réussite de cette manifestation réside dans une parfaite harmonie entre convivialité et professionnalisme. Il y a une véritable qualité dans les échanges avec les visiteurs qui sont vraiment intéressés par la gastronomie.

Dans quel état d'esprit les Alsaciens vont venir aux Tablées ?

Tout d'abord, c'est un honneur d'être invité en Bretagne. Nous arrivons avec une grande envie de faire découvrir notre région. L'Alsace présente une très forte identité avec une histoire, une culture et une grande variété gastronomique. Nous serons présents avec des artisans et des producteurs qui représentent l'étendue de notre gastronomie et qui veulent partager leur savoir-faire. Il y aura des viticulteurs, une distillerie, une brasserie et de la charcuterie, les fromages, la biscuiterie traditionnelle avec les kougelhofs, les chocolats et les foies gras. À ce sujet, il faut rappeler que le foie gras, et plus particulièrement celui d'oie, trouve ses origines en Alsace. Nous aurons également la participation de l'agence d'attractivité et du tourisme de l'Alsace.

Une soirée dédiée à l'Alsace sera proposée le vendredi. Comment cela va-t-il s'organiser ?

Nous allons collaborer avec tous les restaurateurs des Tablées. Nous allons leur fournir les produits alsaciens. La choucroute viendra directement de notre région. Elle sera cuisinée avec du vin blanc d'Alsace et la garniture reprendra toute la diversité de ce que nous pouvons offrir avec de la charcuterie cuite et fumée. Et il y aura de l'animation musicale.

Contact : réservation obligatoire pour la soirée alsacienne auprès des Tablées du Rheu, 34, avenue de la Motte. Tél. 02 99 60 79 80.

Ouest-France du 27-02-2016

L'Académie nationale de cuisine sera aux Tablées du Rheu

Ouest-France - Le Rheu - 27/02/2016

 

 

Cette année, Bertrand Denis et Christian Stevanin, de l'Académie nationale de cuisine, vont participer à la 32e édition du salon culinaire, qui durera trois jours.

Les prochaines Tablées du Rheu se tiendront du vendredi 11 au dimanche 13 mars.

Pour sa 32e édition, le salon va enregistrer l'arrivée de deux nouveaux bénévoles de marque : Bertrand Denis et Christian Stevanin.

Le premier est certainement le maître crêpier le plus connu de l'Hexagone. Cofondateur, en 1989, de l'école de réputation internationale à Maure-de-Bretagne, il a formé des milliers de maîtres crêpiers français, mais également japonais, américains et autres canadiens.

Durant son parcours professionnel, il a décroché deux étoiles au prestigieux guide Michelin. C'est également un personnage médiatique, invité des plateaux de télévision et de radios.

Christian Stevanin a, pour sa part, forgé sa réputation autour de l'art du vin. Ce maître sommelier a exercé au lycée hôtelier de Dinard.

« Ils vont venir participer ensemble à des ateliers, qui vont associer cuisine et vin, durant les trois jours du salon, se réjouit Roland Sarrelabout, président de l'Association organisatrice. Ce sera une participation bénévole, qui se fait dans le cadre de l'Académie nationale de cuisine, dont les Tablées sont également adhérentes. »

Il sera donc possible de suivre des recettes culinaires en direct, de les déguster et d'écouter les conseils avisés, pour l'association des mets avec le vin.

Les produits utilisés seront ceux des exposants en provenance de la région invitée, Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

 « Nous allons également associer des exposants venant d'autres coins de la France, qui ont des produits rares et méconnus à faire découvrir et goûter. Avec la participation de Bertrand et Christian, cela deviendra de vrais moments de partage », conclut Roland Sarrelabout.

 

Ouest-France du 13-02-2016

La tempête sans dommage pour l'installation des Tablées

 

Ouest-France - Le Rheu - 13/02/2016 

La période tempétueuse, que la Bretagne vient de connaître, à apporter son lot de tension à l'association des Tablées du Rheu. Ce sont en effet plus de 5 000 m2 de chapiteaux qui sont en train d'être assemblés et le vent fort pouvait donc devenir problématique.

L'entreprise Lesage Structure qui monte ce grand mécano était pourtant sereine, assurant au président Roland Sarrelabout qu'il n'y avait pas de risque. Et elle a eu raison car aucun dommage n'a été relevé malgré les fortes bourrasques.

 

« C'est au moins un bon moyen pour montrer que c'est du solide ! Rien n'a bougé pas même un panneau », se réjouit Roland Sarrelabout. De fait, les bénévoles ont naturellement continué leur travail d'aménagement. « Cela n'est cependant pas facile pour eux, l'humidité et la sensation de froid sont difficiles à supporter. »

Une situation qui n'entame pas la bonne humeur des équipes de plombiers, d'électriciens et de menuisiers qui connaissent l'ampleur de la tâche qu'ils ont à accomplir pour que tout soit prêt pour l'ouverture de la 32e édition du salon vendredi 11 mars.